Des métiers très divers pour répondre :

 aux problématiques contemporaines de l’économie et aux besoins des entreprises

 

Le Master Économiste d’entreprise (Mécen) vise à relever le défi d’une intégration renforcée des sciences :  économiques, statistiques et informatiques. C’est précisément là que se polarisent, aujourd’hui et demain, de nouveaux métiers très convoités de « data scientist » ou « data analyst » qui consistent, pour les entreprises et les économistes à utiliser et analyser méthodiquement des données pour déterminer des stratégies ancrées sur une vue d’ensemble, claire et précise de leurs marchés. Sur ce créneau très porteur en terme d’insertion professionnelle pour les étudiants et de projets de recherche, le « jeune » master Mécen a  retenu toute l’attention de Eduniversal qui lui accorde la reconnaissance qu’il mérite dans son classement   des meilleurs Masters dans la catégorie « Intelligence économique ».

Neuvième sur les 10 Masters retenus dans sa catégorie  en 2020, le Mécen progresse et est classé huitième en 2021.

Consultez le classement Eduniversal

Les secteurs, les entreprises :

Les étudiants du Mécen sont formés pour accéder à une large palette de métiers de chargés d’études très recherchés (statistiques/marketing/économiques/financières/quantitatives…), aussi bien dans les entreprises privées (PME et grandes entreprises) que dans les entreprises publiques, opérant dans presque tous les secteurs d’activités (banque, assurances, études et conseil, télécommunications, distribution…).

L’obtention du M2 peut aussi permettre la poursuite en doctorat de sciences économiques.

  • Télécoms, Energie, Banques, Assurances, Transport, Distribution
  • Entreprises nationales ou internationales de l’industrie ou des
    services
  • Organismes privés ou publics. Administrations publiques
    européennes, nationales et territoriales
  • TPE, PME, ETI, GE
  • Sociétés de conseil et cabinets d’études
  • Enseignement Recherche

 

Les métiers :

  • Data Analyst / Data Scientist
  • Pricing Analyst
  • Business Analyst, Developper
  • Customer Success Officer
  • Marketing Analyst
  • Account manager
  • Chief Producter Officer
  • Data protection Officer
  • Growth Hacker
  • SEO, SEA manager
  • Chargé d’étude, consultant
  • Consultant en stratégie
  • Contrôleur de gestion
  • Responsable CRM

 

Insertion professionnelle Mécen (2020)

Diplômés Réussite 94%
Insertion professionnelle à diplôme + 3 mois 81%
Poursuite d'étude 12.5%
Part CDI 65%

Remarques :

Les valeurs indiquées sont toutes en %.

Elles concernent  la situation des diplômés du Mécen  promotion (2020).

Le bilan présenté a été réalisé fin février 2020 (les stages ont pu exceptionnellement se terminer fin d’année 2019) . Ce bilan est effectué à diplôme  en novembre + 3 mois.

Pour de plus amples informations allez sur le site à l’onglet ETUDIANTS pour voir en détail les parcours professionnels de chacun des  anciens étudiants diplômés des dernières promotions.

Insertion professionnelle Mécen (2019)

Diplômés Réussite 94%
Insertion professionnelle à diplôme + 3 mois 85%
Poursuite d'étude 6%
Part CDI 92%

Remarques :

Les valeurs indiquées sont toutes en %.

Elles concernent  la situation des diplômés du Mécen  promotion (2019).

Le bilan présenté a été réalisé fin décembre 2019 soit à diplôme  fin septembre + 3 mois.

Pour de plus amples informations allez sur le site à l’onglet ETUDIANTS pour voir en détail les parcours professionnels de chacun des  anciens étudiants diplômés des dernières promotions.

Et après? L'insertion quelques témoignages des étudiants

Eugénie Fonteneau

Managing Consultant, IBM, Paris

Ce master m’a apporté des bases solides pour structurer ma réflexion. En effet, la pluridisciplinarité des enseignements reçus m’ont non seulement permis de développer une pensée globale mais aussi d’être capable d’aller dans la granularité quand je le souhaite et donc de traiter les sujets de façon très complète.

Grégoire Hinet

Consultant chez Umanis, Tours

La formation du Mécen permet d’avoir un bagage technique solide recherché par les entreprise (R , Python , VBA, Tableau) et développe très largement l’esprit d’analyse et de synthèse. Cette formation correspond parfaitement aux attentes des entreprises qui recherchent des profils Data, c’est pourquoi l’intégration des étudiants post études sur le marché du travail se fait facilement malgré la conjoncture. Je conseille ce master à quiconque souhaite travailler dans le monde de la donnée que ce soit dans de petites entreprises comme des multinationales.

 

Margaux Thuard

Chargée d’études junior chez Observatoire de l’Economie et des Territoires, Blois

Si je devais retenir ce qui m’a marqué dans ma formation je dirais que : « Le Mécen est une formation complète, avec des professeurs disponibles et à l’écoute des étudiants. Je retiens également le partage d’expériences entre les promos diplômées et les nouveaux élèves (entraide, conseils dans la recherche de stage/emploi etc.) »

 

Grégoire Parnaudeau

Data Analysis Engineer chez C2RO, Montréal Canada

C’est sans difficulté que j’ai pu trouver un emploi en tant que consultant Data Analyst après mon diplôme. J’ai vraiment apprécié le contenu et l’équipe pédagogique du Master, consciente des réalités professionnelles et très à l’écoute des étudiants. Les projets, les stages et les méthodes d’enseignements ont sans aucun doute grandement contribué à ma bonne insertion professionnelle, en développant notre autonomie et notre sens critique. Des qualités également très appréciées à l’étranger, travaillant aujourd’hui pour une startup montréalaise.

 

Pauline Journoux

Data Scientist junior chez Groupe VYV, Paris

Le Mécen permet d’acquérir de solides compétences dans la modélisation et l’analyse des données économiques et statistiques ainsi que la maitrise des principaux langages et applications d’analyse, de traitement et de visualisation. En plus, de la formation théorique, la réalisation de nombreux cas d’usages en lien avec les besoins du marché actuel permet une meilleure appréhension du métier de Data Scientist.

 

Emmanuel Jacquemin

Responsable d’équipe chez GRDF, Nantes

Le master Économiste d’entreprise m’a permis, entre autre, d’avoir une vision plus large dans les prises de décisions. La théorie des jeux s’applique quasiment tous les jours dans le monde de l’entreprise et dans de multiples situations (des stratégies concurrentielles aux ressources humaines). Avoir réalisé et étudié des modèles mathématiques et économétriques me permet d’avoir un véritable atout face aux autres. Sans cette formation je ne serai pas en mesure de conforter mes aprioris par des résultats factuels, là où les autres ne voient que des données brutes.

 

Amir Cassim

Data Scientist chez Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, Paris

Avant d’intégrer le Mécen j’ai réalisé la licence en économie quantitative et économétrie à Tours et une première année en Licence en physique à l’université Paris Diderot. J’ai choisi de suivre  le Mécen pour tellement de raisons. D’abord le Mécen me semblait avoir des ambitions en ce qui concerne sa renommée (Il est aujourd’hui classé 8ème de France) dans mon domaine ;  être polyvalent avec une double casquette économiste/Data Scientist ; et avoir des compétences en microéconomie, macroéconomie et Data science.

Suivre ce Master est clairement un atout pour la suite, que ça soit pour les compétences acquises, le salaire à la sortie ou bien même la continuité en Doctorat. Les cours dispensés sont donnés par les meilleurs dans leurs domaines et le Mécen est un nom reconnu au sein des entreprises. Le Mécen est un master qui a des enseignants qui ont réalisés des formations de hauts niveaux, que ça soit de l’ENSAE Paris ou bien encore de l’école Polytechnique. Ils connaissent donc les exigences qu’il faut pour facilement s’intégrer dans le monde du travail, et surtout avoir les qualités nécessaires.

Aujourd’hui, je suis aujourd’hui Data Scientist au DESF (Le service statistique ministériel du ministère de l’économie et des finances). Avec un salaire et des responsabilités qui sont honorables pour un début de carrière. Mais le plus important c’est que je me sens compétent pour répondre aux besoins du monde un travail. En grande partie grâce à mes formations.

 

Indrit Poni

Co-fondateur chez OEF, Paris

À vrai dire, la seule chose que j’ai retenu des études universitaires, c’est la débrouillardise.

C’est un sentiment partagé de partenaires ayant suivi des études universitaires, y compris dans des établissements parisiens (UPEC, Dauphine, Nanterre).

 

Benjamin Manteau

Assistant chargé d’études chez Observatoire de l’économie et des territoires, Blois

 

Le plus marquant dans ma formation Mécen, a été l’apprentissage à la gestion des bases de données et à l’utilisation de celles-ci. Cela s’est fait par l’enseignement des bases du langage SQL pour notamment pouvoir extraire et publier des KPI / Dashboards dans le cadre d’études pour des collectivités publiques lors de mon stage en dernière année.

 

Antoine Gault

Data Analyst Business chez Itelis, Paris

 

Issu de la promotion 2019, j’ai depuis l’obtention de mon Master eu l’occasion de travailler dans 2 entreprises. Ma première expérience chez Accor s’est terminée en avril 2020 suite au développement de la pandémie qui a fortement affecté le secteur de l’hôtellerie. Malgré la situation difficile, j’ai pu rapidement retrouver du travail grâce aux compétences acquises lors de mon Master et son attractivité. J’ai, pendant ma période de chômage, été contacté directement par 2 entreprises et j’ai pu passer 2 séries d’entretiens pour 2 autres, dont l’une a abouti.

Au-delà des compétences techniques liées aux différentes matières, le raisonnement logique et le développement de l’autonomie au travers des projets m’a permis de rapidement satisfaire les attentes de mes différentes managers, voire de les dépasser, grâce à la qualité des analyses produites. La pluralité des matières et des langages informatiques appris lors de la formation permettent d’acquérir un haut niveau d’adaptabilité, indispensable pour l’intégration sur le marché du travail !

 

Victor Pérot-Guillaume

Économiste-Statisticien chez Arcep, Paris

 

A posteriori, je retiens plusieurs choses qui m’ont marquées lors de ma formation au Mécen : la qualité des enseignants et des enseignements bien sûr, mais surtout la complémentarité des différentes matières. Par exemple, coupler l’analyse microéconomique avec l’analyse de données à travers différentes méthodes économétriques ou de machine Learning par le biais de différents projets permet d’acquérir des bases théoriques et opérationnelles indispensables à la vie professionnelle.

Théo Gaultier

Économiste chez Autorité de régulation des transports Paris, Île-de-France

 

La formation arrive à allier de manière remarquable économie et programmation ce qui est nécessaire pour être compétitif sur le marché du travail. Le point le plus important pour ma part est le choix fait de pousser les élèves à réfléchir aux problématiques en économie plutôt que de se baser sur des cours uniquement théoriques et qui chercheraient juste à pousser la théorie le plus loin possible. L’objectif étant d’avoir le plus de connaissances possible tout en les rattachant à la réalité.

 

Gabriel Tan

Chargé d’études statistiques et datamining chez Groupe Keolis, Paris

 

La formation Mécen m’a apporté les compétences nécessaires pour devenir un bon analyste de données. C’est-à-dire, comment répondre à un problème de manière analytique. Les concepts d’analyses économiques et les principes en analyses de données sont similaire : comprendre les problématiques, modéliser, optimiser… Le master forme aussi sur les bases nécessaires pour mettre en application ces principes, le langage informatique (R à mon époque).

 

Bastien Courant

Consultant Data chez A5sys, Nantes

Une fois diplômé du Mécen, je ne savais littéralement pas quel métier entrer dans la barre de recherche Indeed… Après quelques expériences professionnelles, il m’apparaît clairement que la formation ne nous a pas préparé à un poste en particulier et c’est là sa force. Grâce aux enseignements du Mécen, j’ai acquis des bases théoriques et pratiques qui m’ont permis de rapidement m’intégrer et d’évoluer au sein de diverses structures. Voilà pourquoi mon métier de Consultant Data me permet aujourd’hui d’exercer des missions de Data Science, Concepteur, Développeur ou encore de Statistiques.

 

Rangel Anderson

Data Scientist chez Roche, Boulogne Billancourt

 

Issu de la promotion 2019, j’ai pu intégrer la filiale française de l’un des laboratoires pharmaceutiques les plus importants au monde en tant que Data Scientist après y avoir réalisé mon stage de fin d’études. Cette formation est très adaptée aux tendances actuelles du marché du travail où les compétences autour de la manipulation et analyse de données sont très précieuses. Ces compétences que j’ai développées pendant mes années à l’université de Tours m’ont sans doute permis de démontrer très vite ma valeur ajoutée au sein de l’entreprise où je travaille actuellement depuis de deux ans.

 

Jordan Avrillon

Data Analyst – Métier chez Q1C1, Tours

Le Mécen est plutôt professionnalisant. Les projets, que nous sommes amenés à faire pour les applications des cours ; permettent de simuler le fonctionnement d’un projet d’entreprise. On peut du coup s’adapter très rapidement au monde professionnel et au travail en équipe.

 

Juliette Thiret

Data analyst chez Total, Paris

Le Mécen est une très belle opportunité pour tous les élèves souhaitant accéder à des métiers d’avenir, qui il y a quelques années, n’étaient accessibles que via des formations hors de prix. Pour ma part, je m’estime aujourd’hui très chanceuse d’avoir pu bénéficier de cette formation et je serais toujours reconnaissante auprès du corps professoral pour son investissement.